HOME



Book Station

Insurance News & Resources

Education, Training & Technical Assistance

International

United States

Canada

Latin America & Carib

Asia & Oceania

Europe

Middle East & Africa



Accounting & Fair Value Issues

Banking & Financial Modernization

Capital Adequacy & Solvency

Demutualization & Mutuality

Employee Benefits & Social Security

Financial Stability & Resolution

Governance & Market Conduct





[ Star ] [ Star ][ Star ] [ Welcome ] [ Star ][ Star ][ Star ]    
Since January 1999
         [ E-mail Button ]

NON SUM ERGO NON COGITO (je ne suis pas, donc je ne pense pas)

Le TAO de la Gestion
Makoto OKUBO   (1995, Lecture au Groupe HEC, Jouy-en-Josas, France)
Version anglaise


La stratégie? Oui, mais pourquoi? Ca fait partie du management. Le management, qu'est-ce au juste?
Personne ne le sait. Tout le monde le cherche, mais c'est encore peu explicit.
C'est "maîtriser". Alors, maîtriser quoi?
  • Technologie?
  • Ressources?
  • Organisation?
  • Marché?
  • Prix?
  • Environnements?
  • Réseaux?

  • Quoi que soit à maîtriser, vous le recherchez par savoir et décidez par prévoir. Nous le répondons par non-penser et agissons par non-agir. Dans le management occidental, on utilise essentiellement la première méthode. Depuis longtemps, la voie de la physique et du management a été dominée pa le mécanisme cartesien-newtonien. Elle a influencé profondément tous les aspects de la société.

    Toutefois, d'une part, les études du monde atomique et subatomique au 20e siécle ont révélé les limites des idées classiques, et d'autre part, en face de l'invalidité des hypotheses scientifiques; le marché efficient, les informations parfaites et univers certain, le management s'est mis à adopter la pensée intégratrice, organique et non déterministe.

    Ces nouveaux concepts, la physique moderne comprise, offrent souvent des paralléles avec les idées exprimées dans la philosophie orientale. La langue japonaise, qui fait partie de la famille ouralo-altaï que, nous incite parfois à adopter ces notions.

    Mon objectif est de présenter la deuxième méthode qui a été quasiment ignorée dans le monde occidental, bien qu'elle existe depuis l'époque hellénique,et d'imaginer ensemble un monde des affaires hors épistémologie. Pour cela, je ferai une nouvelle tentative d'aufheben de la culture japonaise et de la culture occidentale.

    Cette ouvrage ne s'adresse donc pas simplement aux lecteurs qui ont envie de travailler au niveau japonais mais à tous les hommes d'affaire et les jeunes diplômés. Le but n'est pas de comprendre la particularité culturelle japonaise, ou pas de croire aveuglément que la deuxième méthode soit valable dans tous les cas. Ce serait plutôt utile pour les managers de nos jours qui ne sont pas intéressés par travailler au Japon mais qui se cherchent dans des contours compliqués, incertains, et flous.


    CONTENU

    CHAPITRE 1: Introduction

    "Monde de précision et Monde d'intégration"

    CHAPITRE 2. Tao de la gestion

    "Que pouvons-nous apprendre des anciens chinois?"

    1: Le yin et le yang

    -Dualisme exclusif "Contraria sunt exclusiva" (type occidental)

    -Dualisme complémentaire "Contraria sunt complementa" (type oriental)

    • la méthode de barrage
    • le succès et l'échecs
    • la concurrence cooperative
    • la courbe efficient de créativité

    2: Non agir et approche inverse

    • l'éternal devenir
    • le detour pour l'accès
    • la méthode différentielle

    • CHAPITRE 3. Notion d'existence

      "Que pouvons-nous apprendre des anciens indiens?"

      1 : Conception de vide

      -Deux états d'existence (type occidental) plein - vide

      -Trois états d'existence (type oriental) vide - plein - impliqué

      • la contribution par l'absence
      • La propension à la latence
      • La meilleur façon d'intégration est de ne pas exister

      2: Existence hadronique

      - L'existence s'est définit a priori par la nature du matiére ou de l'esprit (type occidental)

      - L'existence ne se définit qu'a posteriori par les interactions avec le monde (type oriental)

      • Gestion de la Valeur
      • Rationales en amont et en aval
      • Spécialisation verticale et horizontale

      CHAPITRE 4. Opération intellectuelle

      "Que pouvons-nous apprendre des japonais?"
      - Cogito ergo sum (type occidental) : Les français qui courent après avoir pensé.

      - Non sum ergo non cogito (type oriental) : Les japonais qui marchent en pensant.

      1. Le système juste-à-temps de la communication

      Langue japonaise de la famille ouralo-altaïque
      • Je France en aller veux.
      • Je cet apres-midi cinéma au aller peux pas.
      Notation polonaise inverse
      • d = a * b + c
      • d a b * c + =
      Notation polonaise inverse dans le management
      • Efficacité opérationnelle et complexité structurale
      • Pourquoi est-il difficile de travailler en équipe en français?
      • Deux avantages de la langue jaonaise vers le consensus

      2. Comment nous nous libérer de nos idées fixes?

      - Emprisonnement dans le language
      • Un autre avantage d'apprendre la langue étrangère
      - Emprisonnement dans les idées fixes
      • Koans et Nazokake: l'art de saut et d'association
      - Gestion de créativité
      • Engendre les choses qui n'existaient pas. (type occidental)
      • Associer les choses qui n'avaient rien à voir. (type oriental)

      CHAPITRE 6. CONCLUSION

      "Contraria sunt complimenta"

      "Quand est-ce que les occidentaux sont plus asiatiques que les japonais?"

      • Finance moderne : un nouveau monde du tao
      • Valeur nette actualisé : existence hadronique
      • Nouveau outil de communication : "Japonçais"

      Maîtriser par la complémentalité Gestion Cogito et Non-cogito


       

      Copyright © 1999-2013 Insurance-Finance.Com,
      created and maintained by Makoto (Mack) Okubo, All rights reserved